>
Obligations
>
Quelles différences entre une action et une obligation ?

Quelles différences entre une action et une obligation ?

Tandis que les actions sont bien connues du grand publique, les obligations restent mystérieuses et méconnus. Et pourtant, les obligations sont un pilier fondamental, au même titre que les actions, d'un portefeuille financier diversifier et résilient.
Comparatif action vs obligation

Points clés

  • Alors que les gains potentiels sur les actions sont imprévisibles, les obligations offrent des revenus garantis et connus à l'avance
  • Être obligataire est assimilable à être le banquier avec une activité de prêt
  • En cas de faillite, les obligataires sont prioritaires sur les actionnaires
  • Généralement, le prix des actions et des obligations ont une relation inverse
  • Les obligations offrent différent niveau de risque bien identifié en amont
sommaire

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.

Quelle est la principale différence entre une action et une obligation ?

Les actions sont des titres de propriété partielle d’une entreprise, tandis que les obligations constituent un emprunt contracté par une entreprise ou un gouvernement. La principale différence entre les deux est la manière dont elles génèrent des profits : les actions doivent se valoriser et être revendues ultérieurement sur le marché boursier, tandis que la plupart des obligations produisent un revenu fixe dans le temps.

Comment choisir entre action et obligation ?

Si les deux instruments visent à faire progresser votre épargne, la manière dont ils le font et les rendements qu’ils offrent sont très différents.

Capitaux propres ou créances

Quand on parle des marchés boursiers et des marchés obligataires, il s’agit typiquement d’actions et d’obligations, respectivement.

Investir dans la réussite de l’entreprise

Les actions sont l’un des actifs financiers liquides (un investissement qui peut être facilement converti en espèces) les plus populaires. Les entreprises émettent des actions pour lever des fonds afin de développer leurs activités, et en retour, les investisseurs ont la possibilité de profiter de la croissance et de la réussite futures de l’entreprise.

Investir comme un banquier

Acquérir des obligations signifie échanger une dette qui doit être remboursée avec des intérêts. Vous n’aurez aucune participation dans l’entreprise, mais vous concluez un accord selon lequel l’entreprise ou le gouvernement devra payer des intérêts fixes au fil du temps, ainsi que le montant du capital à la fin de cette période.

Gains en capital et revenus fixes

Les actions et les obligations génèrent des bénéfices de différentes manières :

  • Pour rentabiliser vos actions, vous devez les vendre à un prix supérieur au prix payé pour les acquérir afin de réaliser un gain ou une plus-value. Les gains en capital peuvent être utilisés comme revenu ou être réinvestis.
  • Les obligations génèrent des liquidités grâce au paiement régulier des intérêts. La fréquence de distribution peut varier.

Il est également possible de vendre des obligations sur le marché secondaire pour réaliser une plus-value, bien que pour beaucoup d’investisseurs, le caractère prévisible des revenus fixes soit ce qu’il y a de plus avantageux. 

De même, certains types d’actions offrent un revenu fixe qui ressemble plus à des obligations qu’à des actions, mais là encore, ce n’est généralement pas la source de la création de valeur des actions.

Tableau comparatif et récapitulatif des différences entres les actions et les obligations

Les actions et les obligations ont un comportement historiquement décorrélé

Une autre différence importante entre les actions et les obligations est qu’elles ont tendance à avoir une relation inverse : lorsque le prix des actions augmente, le prix des obligations baisse, et inversement.

Le comportement des investisseurs alimente la décorrélation action vs obligation

Historiquement, lorsque les cours des actions augmentent et que davantage de personnes achètent pour profiter de cette croissance, les prix des obligations ont généralement baissé en raison d’une demande plus faible. 

À l’inverse, lorsque les cours des actions baissent et que les investisseurs veulent se tourner vers des investissements traditionnellement moins risqués et moins rentables comme les obligations, leur demande augmente, et par conséquent leur prix.

Le graphique ci-dessous compare les rendements annuels totaux du marché actions américain et les rendements annuels du marché obligataire américain, depuis 2000. Même s’il y a des exceptions, en particulier récemment, la relation inverse semble se confirmer : les obligations ont tendance à connaître leurs meilleures années lorsque les actions sont au plus bas, et inversement :

Performances annuelles historiques des actions et des obligations

Une décorrélation liée aux taux d’intérêt

La performance des obligations est également étroitement liée aux taux d’intérêt. Par exemple, si vous achetez une obligation avec un rendement de 2 %, elle pourrait devenir plus intéressante si les taux d’intérêt baissent, car les obligations nouvellement émises auraient un rendement inférieur au vôtre. D’un autre côté, des taux d’intérêt plus élevés pourraient signifier que les obligations nouvellement émises ont un rendement plus élevé que le vôtre, ce qui réduirait la demande pour votre obligation et, par conséquent, sa valorisation.

Pour stimuler les dépenses, les banques centrales réduisent généralement les taux d’intérêt pendant les périodes de ralentissement économique. Un ralentissement économique a généralement un grand impact négatif sur les actions. À l’inverse, la baisse des taux d’intérêt fait augmenter la valeur des obligations existantes, ce qui renforce la dynamique inverse des prix.


Les avantages et les risques des obligations vs actions

Risques de marché

Le plus grand risque des investissements en actions est la baisse de la valeur des actions après leur achat. Il y a plusieurs raisons aux fluctuations du cours des actions, mais en résumé, si les performances d’une entreprise ne sont pas à la hauteur des attentes des investisseurs, le cours de ses actions peut chuter. Compte tenu des nombreuses raisons pour lesquelles l’activité d’une entreprise peut décliner, les actions sont généralement plus risquées que les obligations.

Toutefois, ce risque plus élevé peut s’accompagner de rendements plus élevés. 

Quels sont les risques d’investir sur obligation ?

À court terme, les obligations de qualités sont généralement plus stables que les actions, mais ce risque moindre se traduit généralement par des rendements plus faibles. Par exemple, les obligations d’état américain de court terme sont pratiquement sans risque, car ces instruments sont garantis par le gouvernement américain.

Les obligations d’entreprise, en revanche, présentent des niveaux de risque et de rendement très variables. Si une entreprise a une probabilité plus élevée de faire faillite et est donc incapable de continuer à payer des intérêts, ses obligations seront considérées comme beaucoup plus risquées que celles d’une entreprise ayant une très faible probabilité de faire faillite. La capacité d’une entreprise à rembourser ses dettes se reflète dans sa notation de crédit, qui est attribuée par des agences de notation telles que Moody’s et Standard & Poor’s.

Les obligations d’entreprise peuvent être classées en deux catégories : les obligations de qualité investment grade et les obligations à haut rendement (Junk bonds).

  • Investment grade: Note de crédit plus élevée, risque plus faible, rendement plus faible.
  • Haut rendement (Junk bonds) : Note de crédit plus faible, risque plus élevé, rendement plus élevé.

Ces différents niveaux de risque et de rendement aident les investisseurs à choisir la part de chaque catégorie dans laquelle ils souhaitent investir, ce que l’on appelle une allocation de portefeuille financier.