Accueil
>
Débuter en bourse
>
Quel courtier en bourse choisir pour votre portefeuille d’investissement long terme ?

Quel courtier en bourse choisir pour votre portefeuille d’investissement long terme ?

Le guide présente une véritable procédure « checklist », pour vous permettre de trouver le bon courtier en bourse adapté à votre situation.
Quel courtier choisir

Points clés

  • Le courtier est l'intermédiaire qui transmet vos ordres d'achat et de vente sur les marchés
  • Privilégiez les courtiers en ligne, moins chers
  • Ecartez les courtiers non régulés
  • Choisissez le courtier selon vos besoins et la quantité d'ordres que vous prévoyez passer chaque année
  • Testez et n'hésitez pas à changer !
sommaire

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.

LE COURTIER EN BOURSE EST UN PARTENAIRE DÉCISIF

Pour réussir un investissement en bourse, vous devez sélectionner le bon partenaire : un courtier en bourse qui correspond à vos besoins et objectifs. Particulièrement pour les nouveaux investisseurs, choisir le bon courtier en bourse peut faire la différence entre un patrimoine qui se porte à merveille et une expérience frustrante.

Le guide présente une véritable procédure « checklist », pour vous permettre de trouver le bon courtier adapté à votre situation. Cependant, nous avons prémâché le travail avec notre comparateur de courtiers en bourse : la méthodologie est allégée. Avec ce guide associé au comparateur, il n’y a aucun doute que vous trouviez le meilleur courtier en bourse pour vous.

QU’EST-CE QU’UN COURTIER EN BOURSE ?

Définition

Un courtier en bourse est un intermédiaire qui permet la négociation de titres financiers (tels que des actions, des ETF ou des obligations), entre acheteurs et vendeurs. Un compte de courtage vous permet d’acheter et vendre ces titres sur les marchés financiers. Les courtiers gagnent de l’argent en facturant les acheteurs et les vendeurs à chaque fois qu’ils effectuent une transaction, et en prélevant d’autres frais administratifs, tels que les frais de tenue de compte. Il existe plusieurs types de sociétés de courtage, notamment les banques traditionnelles, les banques en lignes, les courtiers en ligne spécialisés et les robo-advisor.

La banque en ligne

Les banques en ligne offrent les services traditionnels d’une banque physique, à la différence qu’elles sont 100 % digitales. Cela leur permet d’offrir des tarifs plus intéressants, y compris pour leur offre de courtage : une banque en ligne a généralement des frais plus avantageux qu’une banque traditionnelle.

L’intérêt de cette offre est de centraliser la gestion de ses comptes, livrets, etc. C’est un argument de poids lorsque l’on souhaite s’éviter les procédures administratives nécessaires à l’ouverture d’un CTO ou d’un PEA. Cependant, un gros effort a été fait par les courtiers spécialisés pour simplifier ces procédures.

Les courtiers en ligne spécialisés

100 % digitaux, comme les banques en ligne, ils concentrent leur offre sur l’activité de courtage en bourse. Même si ce n’est pas une règle absolue, leurs spécialisations leur permettent d’être souvent plus compétitifs, tant en termes de largeur d’offre que de tarifs.

Cela fait d’eux le choix idéal pour les investisseurs DIY, qui font le choix de gérer leur épargne eux-mêmes.

Les robo-advisor

Un robo-advisor est un conseiller financier en ligne qui gère un certain nombre de portefeuilles types, différenciés par leur catégorie de risque (le pourcentage d’obligations du portefeuille). Les robo-advisor exécutent les arbitrages des portefeuilles au nom de leurs clients : c’est la gestion sous mandat. Même s’ils proposent aussi des PEA, ils sont spécialisés dans la gestion de contrat d’assurance vie.

Pour les investisseurs qui souhaitent confier la gestion de leur patrimoine financier tout en gardant un œil dessus, c’est la solution idéale. Certains robo-advisor permettent également d’obtenir des conseils financiers.

Les courtiers « spéculatif »

Souvent performant en matière de marketing et de communication, les « courtiers » alternatifs vous proposent d’investir via des outils financiers risqués, comme les CFD, ou les courtiers FOREX ». Ils sont souvent pleins de frais cachés.

Si vous envisagez la bourse comme un casino,

Risquez gros pour gagner gros, mais surtout engraissez le casino,

Vous pouvez arrêter la lecture ici et filer chez eToro.

Les CFD ne sont pas des instruments d’investissement, mais des outils de spéculation à court terme, dangereux pour les non initiés.

PRÉREQUIS : CONNAÎTRE VOS BESOINS

analyser ses besoin pour choisir son courtier

Avant de céder aux sirènes du marketing des courtiers, prenez le temps de bien identifier vos besoins et vos objectifs. C’est ce qui déterminera les caractéristiques prioritaires dans la recherche du courtier idéal. Ne vous précipitez pas, surtout si vous commencez seulement à investir sur les marchés boursiers.

Êtes-vous un investisseur actif ou passif ?

Souhaitez-vous constituer un portefeuille et y revenir que très rarement ? Ou bien souhaitez-vous réaliser une gestion plus active de vos investissements ? La réponse à ces questions vous permet de déterminer l’importance relative des frais de transactions du courtier.

Combien prévoyez-vous d’investir dans les premières années ?

Combien allez-vous déposer d’argent à l’ouverture du compte ? Quelle somme prévoyez-vous de verser chaque mois pendant les 3 à 5 prochaines années ?

Faites la somme de tous ces versements et gardez-la en tête. Elle a son importance pour différencier les différentes structures de prix des courtiers.

Quel niveau d’accompagnement souhaitez-vous ?

Selon votre niveau de connaissance ou vos exigences, vous devez prêter attention aux ressources éducatives mises à disposition ou à la possibilité d’obtenir des conseils financiers de professionnels. Même si de nombreuses ressources sérieuses sont disponibles sur Internet, il est parfois confortable d’être plus ou moins accompagné par le courtier.

Souhaitez-vous investir sur marge ?

C’est une question plus technique, mais qui a son importance, car peu de courtiers vous offrent cette possibilité. Investir sur marge revient à emprunter pour investir, à la différence que vous ne faites aucune demande de crédit : votre autorisation de crédit dépend du courtier et de la qualité du portefeuille que vous détenez.

Bien utilisé, l’investissement sur marge peut être utile pour améliorer ses rendements, à condition de construire un portefeuille solide.

EFFECTUEZ UNE PRÉSÉLECTION DES MEILLEURS COURTIERS EN BOURSE

Maintenant que vous avez une idée claire de vos objectifs d’investissement et des services attendus chez votre courtier idéal, il est temps de réduire vos options. Si certaines caractéristiques sont plus importantes pour certains investisseurs que pour d’autres, il y a certaines exigences auxquelles un courtier en bourse doit répondre. Avec un tel éventail d’options disponibles, la vérification de ces éléments de base est un excellent moyen de réduire rapidement le champ des possibilités.

La régulation des courtiers en bourse

Pour exercer leur activité, ils doivent obtenir les autorisations du régulateur et se soumettre à des règles. Cette réglementation a pour objectif d’éviter les dérives et protéger les clients investisseurs. En Europe, un courtier a la possibilité d’être régulé dans le pays européen de son choix, puis de commercialiser son offre dans toute l’Europe.

En France, le régulateur s’appelle l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). Il existe d’autres régulateurs sérieux, comme la BaFin en Allemagne, la FCA au Royaume-Uni.

D’autres autorités de régulations sont réputées plus « laxistes » et ont tendance à attirer des brokers moins sérieux, comme la SySEC à Chypres.

Assurez-vous que le courtier est agréé par l’AMF, ou au moins une autorité de régulation sérieuse.

Par exemple, vous retrouvez sur le site de Binck banque la référence à sa régulation par l’AMF :

Autorisations AMF de Binck banque

Quoi qu’il arrive, évitez tous les courtiers présents dans la liste noire de l’AMF.

Quelles sont les garanties pour votre capital ?

Un bon courtier doit présenter des garanties sur les sommes déposées dans leur établissement bancaire. Ces garanties sont activées en cas de disparition de l’établissement, généralement par faillite. Ce sont des organismes extérieurs qui remboursent alors les sommes que vous avez déposées chez ce courtier. Les faillites sont très rares chez les courtiers sérieux.

Cette garantie peut varier d’un courtier à l’autre, selon le pays d’origine du courtier. De 70 000 € ou 100 000 € en France jusqu’à 500 000 USD aux États-Unis.

Vérifiez que le courtier propose de telles garanties.

Protection des dépôts jusqu’à 500 000 USD chez Interactive Broker :

Garantie des dépôts de 500000 USD chez le courtier en bourse Interactive brokers

Comment êtes-vous protégé en cas de fraude sur votre compte ?

Le courtier vous remboursera-t-il les pertes résultant de la fraude ? Assurez-vous de bien vérifier ce que la société de courtage exige de vous pour que vous soyez remboursé. Vérifiez si vous devez fournir des documents ou prendre des précautions particulières pour vous protéger.

Que pensent les utilisateurs de ce courtier en bourse ?

Essayez de rechercher en ligne les avis des clients récents, en utilisant des mots clés comme « réclamation », « protections contre la fraude » et « service clientèle ». Bien entendu, les avis en ligne doivent être pris avec un certain recul.

Quels sont les moyens de sécurisation de votre compte ?

Le courtier a-t-il mis en place des procédures de sécurisation moderne ? L’accès à la plateforme utilise-t-il des technologies de cryptage des données ? Avez-vous la possibilité de sécuriser davantage votre compte avec des outils comme l’authentification à deux facteurs ?

COMPAREZ L’OFFRE DU COURTIER ET VOS BESOINS

Quels types d’enveloppes fiscales sont disponibles ?

La question de l’enveloppe fiscale est un paramètre important dans votre stratégie d’épargne et la réponse n’est pas si évidente qu’il n’y paraît.

Selon vos objectifs, vous souhaiterez peut-être ouvrir un PEA, une assurance vie ou juste un CTO. En général, le CTO est toujours disponible, la différence se fera sur la disponibilité d’un PEA, ou éventuellement d’une assurance vie. Regardez ce que propose le courtier et s’il est autorisé à fournir l’enveloppe fiscale que vous souhaitez.

Le courtier fournit-il un imprimé fiscal unique (IFU) fiable ?

Un IFU vous facilite la tâche lors de la déclaration des revenus, surtout si vous investissez sur un CTO. Faites des recherches d’avis utilisateurs pour sonder la fiabilité et disponibilité d’un IFU. Une simple recherche « IFU + nom du courtier » suffira pour obtenir l’information.

Courtier en bourse Bourse direct IFU

Le courtier en bourse offre-t-il les instruments financiers recherchés ?

Vous pouvez avoir une idée assez précise du modèle de stratégie d’investissement que vous souhaitez mettre en œuvre. En conséquence, vous savez à peu de choses, près, quels titres financiers vous souhaitez utiliser. Si vous souhaitez investir en actions, la plupart des courtiers y répondront favorablement. Proposent-ils des CFD ? Du Forex ? Des ETF pour construire des stratégies indicielles ? Des fonds d’investissement ?

Assurez-vous que la gamme d’instruments financiers du courtier vous permettra d’exécuter vos stratégies sans problème.

Offre-t-il un accès aux places financières mondiales ?

Si le courtier vous permet d’investir sur actions, sur ETF ou sur obligations, par exemple, cela n’entraîne pas nécessairement la possibilité d’investir sur la totalité du marché. Chaque courtier va vous donner l’accès à plusieurs places de marché : La bourse parisienne, allemande, anglaise, italienne, etc. La liste n’est jamais totalement complète, tant les places de marchés sont nombreuses à travers le monde. Parfois, certains courtiers ne vous permettent pas d’investir sur les marchés nord-américains…

Vérifiez bien que l’univers d’investissement disponible correspond à ce que vous envisagez d’acheter.

PRÊTEZ ATTENTION AUX FRAIS

Bien qu’il puisse y avoir d’autres choses qui comptent plus pour vous que les frais, vous devez vous faire une idée précise du coût de l’utilisation d’un courtier en particulier.

Une petite prime peut se justifier si la plateforme offre des fonctionnalités que ses concurrents moins chers n’offrent pas. Cependant, vous devez chercher à réduire au maximum les frais, car ils impactent directement et à long terme votre rendement.

La structure de coûts d’un courtier en ligne est à analyser selon l’utilisation que vous en ferez. Selon votre manière d’investir, un courtier généralement plus cher peut être avantageux dans votre cas.

Les frais généraux

Frais d’ouverture et de fermeture

Rares sont les courtiers à pratiquer encore ce genre de frais : ils s’alignent pour rester compétitifs. Un Courtier qui facture des coûts à l’ouverture ou à la clôture d’un compte n’envoie pas de bons signaux !

Frais de tenue de compte

Les frais de tenue de compte sont également assez rares. Lorsqu’ils sont présents, ils sont souvent annulés si vous êtes actif et avez généré un certain montant de frais de transactions. Contrôlez ce point et assurez-vous que votre activité d’investissement permettra de les réduire ou de les annuler s’ils sont présents. Par exemple, Interactive Broker et Saxo Banque les facturent lorsque vous n’avez pas d’activité sur votre compte. Ils sont pourtant parmi les meilleurs courtiers disponibles.

Frais de transfert

Lorsque vous souhaitez transférer votre CTO ou PEA d’un courtier à un autre, le premier vous facturera des frais de transfert. C’est à ma connaissance systématique, mais les montants varient. Toutefois, le courtier qui vous accueille offre généralement un remboursement de ces frais sur présentation d’un justificatif. Renseignez-vous sur ces remboursements ou négociez-les afin que le transfert soit gratuit pour vous.

Frais de retrait ou de dépôt

Les frais de retrait sont à proscrire, surtout si vous ouvrez un compte avec des petites sommes. Ce sont des frais forfaitaires facturés lorsque vous retirez de l’argent du compte détenu chez le courtier. Le courtier le plus souvent cité pour pratiquer ces frais est eToro, courtier qui communique pourtant sur de l’investissement en bourse « sans frais »…

Les frais de transactions

Les frais de transaction correspondent aux frais prélevés par le courtier pour la transmission d’un ordre de bourse (achat/vente) aux places boursières. Ils sont dépendant du montant de votre ordre. Par exemple, si vous achetez 100 actions Total d’une valeur de 30 € chacune, le montant de votre ordre est de 100×30=3000 €. En fonction de cette somme, le coût de la transaction est calculé. Ces frais sont généralement structurés autour de 3 méthodes.

  • Un pourcentage du montant de l’ordre
  • Un prix minimum
  • Un forfait fixe par actions achetées

Selon vos projets et votre manière d’investir, vous devez considérer cette grille tarifaire selon votre volume de transactions et le montant moyen des ordres de bourse que vous passerez. Si vous souhaitez gérer activement vos investissements, prêtez une attention particulière à cette étape. Les frais de transactions auront un impact important sur votre rendement futur.

N’oubliez pas que ce comparateur vous permet de faire cela automatiquement et de filtrer les courtiers qui vous correspondent.

Ci-dessous un exemple des tarifs de Saxo banque sur les actions des places boursières d’Euronext :

Grille tarifaire du courtier en bourse Saxo banque

TESTEZ L’INTERFACE DU COURTIER

À ce stade, votre liste est probablement composée de deux, voire trois options, pas plus. Vous pouvez demander l’ouverture d’un compte de démonstration pour tester l’interface.

La facilité d’utilisation

Assurez-vous d’être à l’aise avec l’interface. N’oubliez pas que nous cherchons un courtier pour investir à long terme, exit alors les fonctionnalités de trading poussées, concentrez-vous sur l’essentiel. Vous devez parvenir assez rapidement à manipuler l’interface avec assurance.

Les types d’ordres disponibles

Un ordre de bourse est une instruction d’achat ou de vente envoyés à votre courtier en ligne. Comme on ne cherche pas à faire du trading, cette section n’est pas très poussée. Vous n’avez pas besoin d’utiliser des ordres complexes. Toutefois, certains courtiers proposent des ordres très intéressants : les ordres algorithmiques. Interactive Broker a une avance technologique monstrueuse : c’est un véritable outil professionnel à disposition de tous.

Pour investir à long terme vous aurez besoin d’un seul type d’ordre, l’ordre LIMIT.

Heureusement, c’est un ordre standard disponible partout.

D’autres ordres peuvent être utiles :

  • Market On Close: vous achetez en fin de journée au prix de clôture.
  • Algorithmique adaptative (chez IB uniquement) : il fait le travail pour vous et obtient le meilleur prix possible.

Il ne faut pas négliger ces aspects, car un ordre algorithmique peut vous faire gagner des petites sommes régulièrement.

La facilité de retrait et de dépôt d’argent

Évidemment, sur un compte de démonstration vous ne pourrez pas retirer de l’argent. Renseignez-vous sur les méthodes de dépôts et de retrait :

  • Peut-on faire un dépôt CB ?
  • Peut-on faire un virement SEPA ?
  • Des clients ont-ils déjà eu des difficultés pour retirer l’argent ?

En général, en virement SEPA, vous retirez de l’argent en 2 ou 3 jours. Vérifiez si les mouvements sont gratuits ou payants.

ASSUREZ-VOUS D’UN SERVICE CLIENT MODERNE ET RÉACTIF

Un bon service client peut faire une grosse différence lorsque vous rencontrez des difficultés. Au pire moment, un service client/technique défaillant peut vous coûter cher : vous ratez des opportunités d’achat ou retarder une vente.

Les moyens de contacter le courtier en bourse

Pouvez-vous joindre le courtier par téléphone dans une langue que vous maitrisez ?

Ont-ils un support par chat en ligne ? Par ticket SAV? Par email ?

Les horaires de disponibilités du courtier en bourse

Outre les moyens de contact, les plages horaires sont elles suffisamment larges ?

Testez le service client

N’hésitez pas à tester le service rapidement, même en inventant un problème. Vous pourrez évaluer leur réactivité, leur comportement et leur disponibilité.

Concentrez-vous sur vos décisions d'investissement.
Jackfund fait le reste.
Les processus d'investissement automatisés, la météo des marchés, la gestion de stratégies d'investissement et le sélecteur d'ETF vous permettent de piloter votre patrimoine financier d'une manière centralisée, performante en un rien de temps !
Participer à la bêta test - c'est gratuit !

Continuez à apprendre :