Accueil
>
Débuter en bourse
>
Définir son profil d’investisseur

Définir son profil d’investisseur

Nous ne sommes pas tous nés avec les mêmes aptitudes. Se connaître soi même, connaître ses faiblesses et ses forces est un atout considérable pour réussir ses investissements en bourse. Cela vous permettra d'adapter votre manière d'investir et d'essayer de combattre certains aspects de votre personnalité qui pourraient vous coûter très chère...
Connaître son comportement d'investisseur

Points clés

  • Prendre conscience de la psychologie de l'investisseur
  • Connaître ses réactions pour éviter leur influence sur vos décisions
sommaire

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.

POURQUOI CONNAÎTRE SON PROFIL D’INVESTISSEUR ?

Définir son profil d’investisseur et connaitre les différentes stratégies d’investissements est indispensable avant de commencer en bourse.

Nous identifions 3 typologies d’investisseurs distinctes. Chacune apporte ses caractéristiques et surtout, ses résultats bien différents les uns des autres.

Le premier investisseur est émotionnel, il laisses ses états d’âmes dicter ses achats et ses ventes, certains étant persuadés d’avoir le bon instinct.

Le second croit, ou s’est laissé convaincre, que la meilleure performance possible est une performance moyenne. Pour ces investisseurs là, les résultats à long terme vont fortement dépendre de leur gestion des phases baissières des marchés.

Enfin le troisième a conscience que ses émotions l’amènent à prendre les mauvaises décisions et se construit une approche structurée et quasi automatique de ses investissements financiers.

Connaître son profil d’investisseur c’est surtout s’éviter les déboires d’une approche de l’investissement financier inadaptée à sa personnalité. Par conséquent, c’est éviter des pertes financières. Cette démarch peut paraître inutile, futile, mais elle vise essentiellement à se rediriger vers un investissement plus responsable de ses finances et à des attentes de gains réévaluées.

J’ACHÈTE CHER, ET JE REVENDS EN SOLDE

Il s’agit là, et vous l’aurez compris, du type d’investissement idéal pour dilapider un compte titre. En réalité, c’est très courant. Cet investisseur est surtout suiveur et se décide à acheter des actions lorsque tout le monde en achète, emporté par l’euphorie des prix qui sont montés très haut. Puis il vend lorsque les prix ont chuté, en plein krach boursier, gagné par la panique et la peur de perdre d’avantage:

Courbe d'évolution d'un cycle boursier démontrant les différents états psychologiques d'un investisseur selon la phase du cycle économique

Pour vous qui cherchez à savoir comment investir en bourse, il y a de fortes chances que vous ayez vécu cela…ou que cela se produise à l’avenir. Ce n’est certainement pas ce que vous voulez !

Ce comportement est dans la nature humaine, nous aimons que nos décisions soient validées par les actions des autres. Ces investisseurs écoutent et lisent les médias “spécialisés” et laissent leurs émotions les amener à prendre de mauvaises décisions.

Les résultats sont donc logiquement inférieurs à la moyenne – et dans des pires cas catastrophiques – car ces investisseurs ont tendance à acheter plus cher que la moyenne et vendre moins cher que la moyenne. En d’autres termes, ils achètent haut et vendent bas. Souvent ils finissent désillusionnés, voire amers, croyant que le marché est truqué.

Cela finit souvent par un abandon de l’investissement en bourse avec des pertes parfois lourdes.

L’INVESTISSEUR INDICIEL OU PASSIF

C’est le type d’investissement le plus couramment appliqué aujourd’hui par les professionnels. Il gagne en popularité en Europe mais est déjà très répandu outre atlantique.

L’investisseur indiciel place son argent dans des fonds – ou trackers (ETFs) – qui répliquent des indices - comme le CAC 40 - , des secteurs etc.

Ils obtiennent des performance moyennes à élevées selon la part d’actifs risqués allouée. Ils ont l’avantage de ne demander ni temps, ni connaissances très poussées. La gestion indicielle offre l’accès à toutes les classes d’actif, elle est puissante car elle permet de prendre la mesure du risque pris.

Il se répand aujourd’hui de plus en plus via la gestion sous mandat qui permet de se fier aux décisions d’arbitrage de l’expert, contre rémunération. La gestion sous mandat reste une solution mutualisée, cela revient à investir dans un fonds d’investissement car les décisions d’arbitrage sont communes.

Les méthodes indicielles sont pleinement recommandable, à long terme le risque de perte nous paraît très minime.

L’INVESTISSEUR MÉTHODIQUE ET ACTIF

Les étapes d'un investissement dans la valeur d'une action

Ce sont des investisseurs expérimentés ayant acquis des connaissances. Ils vont développer plusieurs “styles” d’investissement d’une manière naturelle. Cela dépend de leur personnalité et des méthodes d’investissements dans lesquelles ils se sentent à l’aise, ou non.

Qu’ils pratiquent la gestion indicielle d’ETF de manière active, l’analyse fondamentale d’entreprises pour la constitution d’un portefeuille d’actions, ou bien l’analyse technique des prix, ils se distinguent par leur méthode, leur patience et leur savoir faire. Les règles d’investissement leur sont connus et acquises.

Il existe bien des variantes mais le point commun est une structure, une mécanique d’investissement clairement définie qui permet aux investisseurs de ne pas être dirigés par leurs émotions. Cela exige un travail de recherche, d’analyse et une discipline de fer.

QUEL TYPE D’INVESTISSEUR ÊTES-VOUS ?

Nous devrions tous pouvoir faire ce choix consciemment. Certains d’entre vous se sont reconnus dans le premier profil, ayant connu des moments stressants lors d’un krach boursier.

Une certitude est que personne n’a envie d’être ce type d’investisseur. D’autres se sont réfugiés dans le second type, et nous pensons que c’est  un excellent choix à condition de ne pas se laisser guider par ses émotions lors des turbulences sur les marchés. Si vous êtes du troisième type alors félicitations.

Concentrez-vous sur vos décisions d'investissement.
Jackfund fait le reste.
Les processus d'investissement automatisés, la météo des marchés, la gestion de stratégies d'investissement et le sélecteur d'ETF vous permettent de piloter votre patrimoine financier d'une manière centralisée, performante en un rien de temps !
Participer à la bêta test - c'est gratuit !

CONCLUSION

Être un bon investisseur demande à agir en pleine conscience de ses capacités et connaissances. Aborder les marché comme on aborde un casino ou une loterie est une erreur qui coûte chère, mais c’est le profil « d’investisseur » le plus courant.

Il faudra avant tout se former et avoir des attentes en corrélation avec son expérience et les connaissances acquises avec le temps

Continuez à apprendre :