>
Nouveaux ETF
>
First Trust Nasdaq Clean Edge Green Energy UCITS ETF
sommaire

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.

Investir dans le secteur des énergies propres aux États-Unis

On l’a vu avec notre opportunité d’investissement dans le secteur des énergies propres au niveau mondial, l’essor que le secteur de la transition énergétique est amené à prendre est tel que certains investisseurs le considèrent même aujourd’hui comme une position défensive. Partout, les ressources en énergies fossiles s’épuisent, la lutte contre le réchauffement climatique s’intensifie et la demande énergétique explose. Des investissements colossaux vont venir soutenir toute la chaîne de valeur des énergies propres pour intensifier les capacités de production énergétique. Aux États-Unis, la part des énergies renouvelables dans la production d’électricité s’élevait à 1% en 2006, contre 8% en 2018 et elle devrait atteindre 40% en 2030 selon certains spécialistes. 

Malgré le temps perdu par le mandat de Trump qui n’a cessé de prendre des décisions préjudiciables à l’environnement, comme quitter l’Accord de Paris par exemple, Joe Biden espère bien rattraper le retard et souhaite réintégrer cet Accord (lire notre opportunité d’investissement sur l’économie alignée sur l’Accord de Paris). Joe Biden espère notamment relancer la transition écologique à l’aide d’un “Green New Deal” qui injecterait 2000 milliards de dollars pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2050 en favorisant les énergies vertes et en aidant l’industrie autonomie à effectuer la transition vers des énergies propres. 

Le fonds First Trust Nasdaq Clean Edge Green Energy pour investir dans les énergies propres aux États-Unis

First Trust élargit début 2021 sa gamme thématique en Europe avec cet ETF qui offre une exposition aux entreprises cotées aux États-Unis dans le secteur des énergies propres.

L’indice sous-jacent est le Nasdaq Clean Edge Green Energy de Clean Edge. Il s’agit d’un fournisseur d’indices thématiques américains spécialisé sur les énergies propres, le transport, l’eau et les réseaux de distribution électriques. L’indice sélectionne les titres qui le composent aux États-Unis parmis les entreprises dont la capitalisation boursière dépasse 150 millions de dollars, et qui tirent aux moins 50% de leurs revenus parmi 4 pans du secteur des énergies propres :

  • Les matériaux de pointe : entreprises produisant du silicium, du lithium, des matériaux biosourcés et d’autres matériaux qui permettent de produire des énergies propres ou des technologies bas-carbone. 
  • L’intelligence énergétique : entreprises impliquées dans la conservation et l’efficacité énergétique grâce à des compteurs intelligents, des systèmes de gestion de l’énergie, des réseaux intelligents, des supraconducteurs..
  • Le Stockage et la conversion de l’énergie : développeurs de batteries de pointe, d’équipements de conversion de l’énergie, de véhivules électriques, de trains hybrides et de piles à combustible vertes
  • La production d’électricité renouvelable : des entreprises produisant de l’électricité grâce à l’énergie solaire, éolienne, géothermique et à l’eau. 

Les constituants sont pondérés en fonction de leur capitalisation boursière ajustée du flottant, avec un plafond à 8% pour les 5 plus grosses positions et un plafond à 4% pour toutes les autres entreprises. L’indice est reconstitué chaque semestre et rééquilibré tous les trimestres. Début février 2021, l’indice était exposé à 75,8% aux États-Unis, à 9,4% sur la Chine, le Canada à 8,1% et Israël à 4,6%. Ses composants notables sont Tesla (8,8%), Plug Power (7,3%), Enphase Energy (7,0%), Nio (6,6%) et Albermarle (4,8%). 

Cet ETF coté à la Bourse Londres en USD [QCLU LN] et en GBP [QCLN LN] réinvestit les dividendes et propose un ratio de frais de gestion de 0,60%. Une version du fonds domiciliée aux États-Unis, le First Trust Nasdaq Clean Edge Green Energy index Fund [QCLN US] compte plus de 3 milliards de dollars d’encours.