>
Nouveaux ETF
>
UBS Solactive China Technology UCITS ETF
sommaire

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.

Investir dans les entreprises technologiques chinoises

La Chine connaît une ascension fulgurante depuis le début des années 2000. En créant en 2006 son Plan national de développement des technologies et des sciences à moyen et long terme (PML), le pays a effectué une mue, évoluant ainsi du statut d’usine du monde à celui de leader économique mondial. Dans son Plan national, la Chine s’était fixée 2020 comme date butoir pour devenir un acteur majeur de l’innovation technologique mondiale et 2050 pour devenir leader mondial en matière de science et d’innovation. Par ailleurs, la Chine s’est fixé jusqu’à 2030 pour devenir leader mondial de l’Intelligence Artificielle. Le pays ambitionne ouvertement de dominer de très nombreux marchés dans les années à venir. 

D’après Timo Pfeiffer, Chief Market Officer chez Solactive, “le potentiel d’innovation de la Chine est tiré par l’ambition du pays de devenir le numéro un dans pratiquement tous les domaines. Cette ambition représente un potentiel de croissance immense, auquel les investisseurs peuvent désormais accéder grâce au nouvel ETF UBS Solactive China Technology.”

Le fonds UBS Solactive China Technology pour investir dans les entreprises technologiques chinoises

UBS vient de lancer ce nouvel ETF thématique pour s’exposer aux entreprises technologiques chinoises. Il vient s’ajouter aux deux ETF européens existants sur la thématique : le HSBC Hang Seng TECH UCITS ETF et le KraneShares CSI China Internet UCITS. Ces deux fonds ont réussi à accumuler des niveaux d’encours intéressants, respectivement 195 millions et 335 millions de USD, en peu de temps, ce qui souligne l’intérêt fort que représentent les technologies chinoises pour les investisseurs. 

Si les ETF des émetteurs HSB et KraneShares se concentrent sur les TIC, la particularité de ce nouvel ETF UBS est d’investir dans un pan plus large des secteurs technologiques dans lesquels la Chine est en train de devenir leader : les véhicules électriques, la biotechnologie, la robotique et l’automatisation. Clemens Reuter, Global Head of ETF chez UBS a déclaré que ce nouvel ETF fait partie de la stratégie d’UBS “d’offrir aux investisseurs une exposition innovante à l’un des marchés à la croissance la plus rapide au monde”.

L’indice sous-jacent est le Solactive China Technology qui vise à s’exposer à l’ensemble des technologies chinoises de pointe et pas seulement les technologies de l’information et de la communication. Cet indice intègre les 100 plus grandes entreprises chinoises qui tirent la majorité de leurs revenus de l’un des neuf secteurs suivants : les voitures du futur, l’innovation dans le secteur de la santé, le secteur génomique, les médias sociaux, le divertissement numérique, la blockchain, la cybersécurité, le Cloud computing, la robotique et l’automatisation. 

L’éligibilité des entreprises ne se limitent pas à celles cotées en Chine continentale ou à Hong-Kong, certaines sont cotées au Nasdaq et au NYSE. Les actions chinoises de classe A représentent 20% de l’indice et doivent être disponibles à l’achat et à la vente sur les bourses de Shanghai ou Shenzhen pour être éligibles. 

Les constituants sont pondérés en fonction de leur capitalisation boursière ajustée au flottant et soumis à une pondération individuelle de 10% de l’indice. Les principaux constituants comprenaient au 18 mars 2021 Tencent (10,9%), Alibaba (10,6%), Meituan (10,5%), Baidu (7%), KE (Beike) (5,2%), NIO (5,2%), Netease (3,9%), WuXi Biologics (3,7%), Lufax (3,6%) et Beigene (2,3%). Cet indice est rééquilibré tous les trimestres. 

Cet ETF est coté à la SIX Swiss Exchange [CQQQ SW], à Xetra [UIC2 GY] et à la Borsa Italiana [CITE IM], il réinvestit les dividendes et est assorti d’un ratio de frais de gestion de 0,47%. Il est également disponible avec une couverture euros pour un ratio de frais de gestion de 0,52%.