>
Nouveaux ETF
>
VanEck Vectors Digital Assets Equity UCITS ETF (DAPP)
sommaire

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.

Investir dans la blockchain et les cryptomonnaies 

Qu’est-ce que la Blockchain ? 

La blockchain est une technologie qui a été développée à partir de 2008. Elle permet de stocker et transmettre de l’information. Elle est transparente, sécurisée et elle peut fonctionner de façon décentralisée. Une blockchain est un registre, une base de données dont la particularité est d’être partagée simultanément par l’ensemble de ses utilisateurs. Chaque membre du réseau est détenteur de ce registre et peut y inscrire des données selon des règles spécifiques fixées par un protocole informatique très sécurisé grâce à la cryptographie. Cette technologie pourrait transformer de manière profonde notre économie ainsi que notre manière d’échanger. Certains observateurs estiment que la blockchain pourrait ouvrir un champ des possibles similaire à celui qu'a créé internet à la fin des années 90 et au début des années 2000. 

Quelles sont les applications de la Blockchain ? 

Si les premières applications de la Blockchain voient le jour dans le secteur bancaire et financier, chaque activité qui implique un échange peut être transformée par la blockchain. Historiquement la blockchain s’est développée pour soutenir les transactions de cryptomonnaies mais aujourd’hui tous les secteurs qu’ils soient privés, publics, marchands ou non marchands utilisent déjà la blockchain ou prévoient de le faire. La banque, l'assurance, la logistique et l’énergie sont des secteurs que la blockchain transforme déjà, et des projets voient le jour dans les secteurs des transports, les secteurs culturels, sportifs, journalistiques…

La Blockchain est-elle un secteur d’avenir pour les investisseurs ? 

D’après Martijn Rozemuller, le PDG Europe de VanEck, “la transformation numérique bouleverse de larges pans de notre économie. Il ne s’agit pas d’une hype court-termiste mais bel et bien d’un développement structurel de long terme. Les applications de la blockchain trouvent de plus en plus de cas d’usage, bien au-delà des cryptomonnaies. C’est pourquoi l’intérêt des investisseurs est croissant pour les opportunités qui découlent des actifs numériques.” 

L’intérêt pour les cryptomonnaies et les applications de la blockchain s'accroît avec le temps à mesure que ces technologies gagnent en maturité. Toutefois, des barrières à l’entrée persistent encore pour de nombreux investisseurs. Il s’agit principalement de la question de la sécurisation des actifs et du manque de connaissance et d’historique des nouvelles plateformes. La création des premiers ETF à réplication physique des cryptomonnaies permettra à de nouveaux investisseurs de s’exposer sur les actifs numériques.

Le fonds VanEck Vectors Digital Assets Equity pour investir dans la blockchain et les cryptomonnaies 

Alors que de nombreux investisseurs sont suspendus à la décision de la SEC d’approuver ou non le premier ETF à réplication physique sur le Bitcoin par VanEck, la société de gestion lance ce qui est considéré comme le premier ETF UCITS à cibler les entreprises spécifiquement engagées dans les projets d’actifs numériques ou crypto-actifs. Des fonds gérés par Invesco et First Trust ciblent déjà la blockchain, mais de façon plus large. 

L’indice sous-jacent est le MVIS Global Digital Assets Equity, il est répliqué physiquement. Il contient à l’heure actuelle 26 sociétés des marchés développés et émergents, sélectionnées pour avoir une capitalisation boursière supérieure à 150 millions de USD et un volume d’échange quotidien supérieur à 1 million de USD. Les sociétés intégrées à l’indice doivent réaliser au moins 50% de leurs revenus à partir de projets d’actifs numériques ou être en train de développer des projets d’actifs numériques ayant le potentiel de générer au moins 50% de leurs revenus, afin de capter les entreprises les plus prometteuses. L’indice intègre également des sociétés qui investissent au moins 50% de leurs actifs dans des projets d’actifs numériques ou dont au moins 50% des actifs sont détenus en actifs numériques. 

Ces sociétés sont impliquées dans des activités liées aux exchanges, aux passerelles de paiements, aux opérations de minage, aux supports logiciels, aux équipements, technologies et infrastructures digitales. L’indice doit comprendre au moins 25 sociétés. En raison du manque de sociétés pure-players répondant aux critères de sélection, des sociétés de semi-conducteurs ou de transfert d’argent en ligne peuvent être ajoutées à l’indice pour atteindre le nombre minimum de constituants. 

L’indice est rééquilibré tous les trimestres et ses constituants sont pondérés en fonction de leur capitalisation boursière ajustée du flottant et plafonnés à 8% du poids de l’indice. 

En mai 2021, l’indice est fortement exposé aux États-Unis, pour 64%. Le reste de l’indice est exposé à 11,8% sur la Chine, 11,6% sur le Canada, l’Allemagne pour 4,9%, Taïwan pour 4,6% et le Royaume-Uni pour 3,1%. 

L’indice est composé à 77,5% de valeurs du secteur des technologies de l’information et à 19,6% par des valeurs du secteur financier. Les moyennes capitalisations occupent la majorité de l’indice (51,9%), contre 27,9% pour les grandes capitalisations et 16,1% pour les petites capitalisations. En mai 2021, les entreprises notables incluent Galaxy Digital (9,2%), Square (8,6%), Voyager Digital (7,6%), Riot Blockchain (6,1%), Marathon Digital (6,1%), Nvidia (5,4%) et Silvergate Capital (5,3%). 

Le fonds VanEck Digital Assets Equity Ucits ETF est coté à la Bourse de Londres en USD [DAPP LN] et en GBP [DAGB LN] ainsi qu’à la Deutsche Börse en euros [DAVV GY], il réinvestit les dividendes et propose un ratio de frais de gestion de 0,65%.